Les esprits de la forêt « les KOKOLAMPY »

Pour les paysans d’Ambendrana, la forêt est le domaine des esprits des ancêtres, car beaucoup de tombeaux y sont disposés. Les ancêtres ont même, jadis, créé des limites à leur territoire. Ainsi, aujourd’hui, lorsque l’on se trouve dans les limites du domaine de ses ancêtres, nous sommes dans le domaine des fanahy, qui sont des esprits bienveillants. Les paysans n’ont donc aucun problème pour se rendre dans ces zones dont ils connaissent les moindres recoins. Par contre, si on s’aventure au-delà de ces limites, on est sujet à l’emprise des angatra. Ces derniers sont des esprits malfaisants qui peuvent être très dangereux et très redoutés par les villageois. On raconte que lorsqu’on est « pris » par un angatra, on perd la raison, et on se dirige dans n’importe quelle direction, se retrouvant ainsi quelques heures plus tard dans un endroit inconnu et sans aucun souvenir. À son retour, la personne ne reconnaît plus ni ses amis, ni sa propre famille ; elle a complètement perdu connaissance. Quand une personne se retrouve dans cet état, on dit qu’elle est atteinte du sia. L’angatra est aussi capable de transmettre une force surnaturelle, permettant aux gens de marcher sur plusieurs kilomètres en portant un lourd fardeau, sans être fatigués, toujours dans le but de désorienter la personne qui oublie tout du chemin qu’elle a parcouru. Les angatra les plus terribles et les plus redoutés sont ceux des Vazimba. On dit qu’effleurer une feuille qui appartient à leur domaine, suffit à se faire battre violemment tels des coups de bâton, jusqu’à la mort. Pour éviter d’être pris par ces esprits malfaisants, il faut leur rendre hommage en leur donnant du rhum local, mais on raconte qu’aujourd’hui, ils sont de moins en moins méchants, et de moins en moins nombreux. En effet, d’après les villageois d’Ambendrana, les angatra ont peur des vazaha. Comme il y en a de plus en plus, les angatra se cachent et ne sortent plus.

Il y a plusieurs sortes d’angatra, mais le plus connu est le kokolampy. Celui-ci serait le maître de la forêt (Moreau, 2002) et ses colères seraient terribles. À Ambendrana, le kokolampy est décrit comme un animal qui vit dans la forêt du coté de la falaise Tanala, que l’on n’aperçoit jamais, mais qui se manifeste par quelques expressions sonores. Lorsqu’on l’entend, il ne faut surtout pas lui répondre, et fuir rapidement sans lui manquer de respect, sans quoi il pourrait tuer. Pour confirmer ces faits, il paraîtrait qu’un soir, un habitant d’Amindrabe1 qui ne croyait pas à tout cela, a eu l’audace d’imiter et d’insulter le kokolampy qui chantait près de chez lui. Le lendemain tous les villageois sont partis chercher des écrevisses dans les rivières mais au retour, cet homme avait disparu. Les villageois se sont donc mobilisés pour le retrouver et ont parcouru toute la forêt pendant deux jours, en vain. C’est alors que quelques jours plus tard, un promeneur le retrouva mort au fond d’une grotte. D’après les villageois, c’est le kokolampy, qui lui aurait fait perdre connaissance et l’aurait entraîné jusqu’ici où il serait mort.

« Le vêtement emblématique malgache »

LE LAMBA

 

 Par Jeannot Randroso

 
Le «  lamba  » est la pièce principale du costume traditionnel malgache, il renferme toute une culture.


Le «  lamba «  est le vêtement emblématique des malgaches. Il est porté à la fois par les hommes et les femmes toute leur vie durant, et même jusque par delà les tombes.


Pour les hommes, le  » lamba  » était fait en soie grège de couleur sombre avec des lignes brunes ou blanches.
Chez les femmes, il est de couleur blanche, il est porté sur les épaules avec un pan rejeté en arrière,  »

l‘asampikavanana « côté droit en cas de  » fisaonana « c’est-à-dire en signe de deuil,  » l’asampikavia « côté gauche en temps normal. Dans les régions côtières, les lamba ou  » lambahoany  » plus précisément est une pièce de coton rectangulaire, très colorée que les femmes nouent sous les aisselles ou à la taille ou autour de la tête.


Les malgaches ne se séparent jamais de leur lamba. On s’en drape le jour, on s’en couvre la nuit, on s’en ceint la taille pour danser et on en est enveloppé après la mort.

Le lamba n’est pas seulement un symbole de dignité mais encore d’amour. Lors des  » vodiondry « fiançailles les promis procèdent à un échange de lamba. C’est à ce moment que l’assistance prononce le vœu de bonheur pour que leur amour dure aussi longtemps que la vie.


Le lamba est un des attributs de la culture malgache que les touristes vazaha adoptent facilement.

Il existe plusieurs sortes de lamba.


le lamba arindrano : c’est le vêtement de cérémonie des nobles, des riches ou des vieillards.


-le lamba telo soratra : formé de trois bandes de couleurs différentes.


le lambamena : c’est le linceul.


-le jabo-landy : c’est de la soie mélangée avec de la raphia.


l’arindrano landihazo : c’est de la soie mélangée avec du coton.


-le lambahoany : c’est le paréo de coton imprimé que les femmes des régions côtières nouent sous les aisselles ou à la taille.


-le salaka : pagne en soie passé autour des reins et entre les jambes.

 

Catalogue ALOES FOREVER

Vous aimez prendre soins de vous, alors téléchargez gratuitement et parcourez ce catalogue ci-dessous, faites vous plaisir en utilisant les produits Aloes Forever, et si vous souhaitez être distributrice, envoyez moi un message dans le formulaire ci dessous.  je vous joint le tarifs des produits, et vous choisissez votre produit Forever , et je vous envoie la fiche technique du produit, ensuite si cela vous convient vous passer votre commande, je vous envoie le lien de paiement par émail, vous régler votre commande et je vous livre vos produits, pour la métropole et à l’étranger, il y aura les frais de transports à rajouter. N’hésitez pas si vous avez une questions, visitez ma page Facebook :

Evolution Affiliation Form Re
Vous aussi, vous voulez profiter de ces avantages, contactez moi en privé et je vous inscrit chez Forever et vous commencer à bénéficier des produits à 15% et ensuite des commissions sur les ventes et des revenus supplémentaires allant jusqu’à 48% de marge. Décidez-vous et je vous mettrai en contact avec notre 😀😁équipe.

Etant Médium j’aime les plantes et les produits naturels qui sont très efficace pour la santé.

SOAVINA Maria

CATALOGUE 2018-2019 à télécharger

catalogue-general-2018-mise-a-jour-mai-20181

Les 7 Archanges Guérisseurs

Les 7 archanges et quelques uns de leurs bienfaits à évoquer :

Les archanges sont des êtres extraordinaires. Ils sont des extensions de Dieu personnifiant sa grâce, sa majesté et son pouvoir.
Tous les archanges sont des guérisseurs, ils agissent pour réparer nos corps et notre esprit et ils ont le pouvoir de créer la vie…

Archange Michael
L’archange Michel est est le chef de tous les anges. Le domaine de Michel est la protection, le courage, la force, la vérité et l’intégrité.

Archange Jophiel
Jophiel est l’Archange du deuxième rayon de sagesse et d’illumination. On invoque l’aide de l’archange Jophiel lorsque l’on a besoin de davantage de bonheur et de plaisirs dans sa vie.

Archange Chamuel
L’archange Chamuel est l’Archange de l’amour pur, on fait appel à Chamuel pour trouver l’âme sœur et guérir une relation en difficulté : jalousie, querelles etc. Chamuel est l’ange de l’apaisement et de l’amour.

Archange Gabriel
L‘archange Gabriel est l’ange de la révélation. On demande l’aide de Gabriel pour dissiper la confusion, atteindre la sagesse permettant de prendre des décisions lorsque l’on n’est pas sûr de sa propre direction, si on envisage un grand changement dans sa vie et que l’on a besoin de conseils ou de prophéties..

Archange Raphaël
L’archange Raphaël est l’ange de la guérison, de la science, de la précipitation, de la vie abondante, de la musique et des mathématiques. Son complément divin est la Sainte Vierge Marie, la mère de Jésus, qui est apparue à beaucoup de gens autour du monde.

Archange Uriel
L’archange Uriel est l’ange de la sagesse, il fait briller la lumière de la vérité de Dieu dans les ténèbres de la confusion. Appelez l’Archange Uriel avant de prendre des décisions, il peut vous aider à trouver des idées nouvelles, résoudre des problèmes et éviter les situations dangereuses.

Archange Zadkiel
L‘archange Zadkiel veille sur le pardon, la bienveillance et la miséricorde, la liberté, la justice et le développement spirituel. Il est l’ange de la flamme violette . Faites appel à l’archange Zadkiel pour guérir les blessures émotionnelles et apporter le réconfort à ceux qui souffrent de souvenirs douloureux…

 

Prière pour se libérer du passé

Tout est possible à celui qui croît

Nous pouvons tout par la prière:
si nous ne recevons pas, c’est que nous avons
manqué de foi, ou que nous avons trop peu prié,
ou qu’il serait mauvais pour nous que
notre demande soit accordée, ou que Dieu
nous donne quelque chose de meilleur
que ce que nous demandons.

Charles de Foucauld

Prière pour se libérer du passé

Nous permettons au passé de peser sur l’ aujourd’hui
chaque fois que nous entretenons des remords
à causes de nos fautes anciennes,
que nous ruminons nos regrets, nos sentiments d’échec,
que nous essayons de repenser vainement nos choix d’hier
comme s’il était possible de les modifier.
Nous devons bien sûr regretter ses fautes,
en tirer des leçons le cas échéant,
mais sans y revenir sans cesse.

Une fois cela fait sincèrement, ça suffit.
Nous devons simplement tout remettre entre les mains de Dieu,
confiants qu’il est assez puissant pour tout réparer
et pour tirer un bien même de nos erreurs.
il faut poser un bel acte de confiance et lui dire :
« Je te remercie mon Dieu pour tout mon passé.
Je crois fermement que de tout ce que j’ai vécu
tu pourras tirer un bien.
Je veux n’avoir aucun regret et je décide aujourd’hui
de repartir à zéro avec exactement la même confiance
que si toute mon histoire passée
n’était faite que d’amour. »
Rien ne pourra faire plus plaisir à Dieu
que cette attitude!

Jacques Philippe
(Communauté des Béatitudes)

PRIERE A SAINT JUDE CONTRE LA DÉSESPÉRANCE

Neuvaine à Saint-Jude

Prière à Saint Jude contre la désespérance : désespoir, accablement, détresse, découragement, tristesse, dépression.

Réciter pendant 9 jours la prière suivante

Saint Jude

Notre Père

Notre Père qui es aux cieux,
que ton nom soit sanctifié,
que ton règne vienne,
que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.
Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour.
Pardonne-nous nos offenses,
comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés.
Et ne nous soumets pas à la tentation,
mais délivre nous du Mal. Amen

Je vous salue Marie

Je vous salue, Marie
Je vous salue, Marie pleine de grâces ;
le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus,
le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu,
priez pour nous pauvres pécheurs,
maintenant et à l’heure de notre mort. Amen.

Prière à Saint-Jude, patron des causes désespérées

Ô glorieux apôtreSaint-Jude, fidèle serviteur et ami de Jésus, l’Église vous honore et vous invoque universellement comme patron des cas désespérés. Priez pour moi si malheureux. Je vous en supplie du plus profond de mon coeur, servez-vous en ma faveur du grand privilège que vous avez d’apporter un secours visible et rapide à ceux qui vous invoquent.

Venez à mon secours et soulagez ma misère. Obtenez-moi l’aide et la grâce du Bon Dieu dans toutes mes difficultés et en particulier …… (demandes particulières).

Je vous promets, ôSaint-Jude, de me souvenir toujours de la grande faveur que vous m’accorderez. Toujours je vous honorerai comme mon patron et mon protecteur. En signe de reconnaissance, je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour développer votre dévotion et vous faire connaître comme le patron des causes désespérées.
Amen.

Saint Jude prie Dieu pour nous.

Prière à Saint Antoine de Padoue pour un amour perdu

Saint Antoine de Padoue célèbre Saint Chrétien qui est invoqué pour retrouver des objets perdus, pour recouvrer la santé ou encore pour exaucer un vœu particulier.
J’ai souvent recours à Saint-Antoine de Padoue  lorsque la situation sentimentale de mon consultant est extrêmement désespérée ou lorsqu’il a perdu l’amour et les résultats sont justes impressionnants !

Si vous vivez actuellement une séparation difficile, que vous souhaitez faire revenir à vous l’amour perdu d’un être ou encore si vous souhaitez faire venir l’amour dans votre vie, je vous invite à réciter la prière ci-dessous à Saint-Antoine de Padoue pour qu’il hexose votre demande d’aide sentimentale.

O Saint Antoine,
puissant intercesseur, je vous supplie de prendre un soin paternel de mon âme, de mon corps, de mes affaires et de ma vie entière; rien ne pourra me nuire, tant que je serai sous un tel protecteur.   Présentez mes demandes au Père des miséricordes, afin que, par vos mérites, il daigne me fortifier dans son service, me consoler dans mes afflictions, me délivrer de tous les maux et me donner la force de les supporter pour le bien de mon âme.
Vous qui avez reçu le privilège de faire retrouver les choses perdues, aidez-moi à retrouver, si telle est la volonté de Dieu, la paix de ma conscience dont la perte m’afflige plus que toute autre chose au monde… A ces grâces, joignez  celle de rester ferme dans ma foi et de ne jamais me séparer de Dieu, à qui je dois honneur et actions de grâce, maintenant et toujours.
Amen

Dans le même temps, la tradition dit que l´on doit faire une prière de Sainte Antoine pour retrouver les objets perdus. Même si l´on peut prendre la tradition littéralement, il faut plutôt penser à la prière à saint Antoine comme une redécouverte de la foi.

Tout comme les autres prières, le plus important dans la foi est la ténacité, la persévérance, la capacité de ne pas désister au premier obstacle.

– N´oubliez pas que Saint Antoine a prié pour une vie de dévouement à Dieu et à la bonté – ne luis priez pas pour lui demander des objectifs mauvais ni des actions mauvaises pour qui que ce soit.

– Pensez à la récupération de l´objet perdu comme une métaphore pour la rencontre de la foi et de la profondeur dans votre vie.

N´oubliez pas que votre vie doit être aussi un exemple vivant de foi et de bonnes actions. La prière aux Saints ne sert aucun objectif si vous ne l´intégrez pas en vous et dans votre vie quotidienne.

  • Insistez alors, priez tous les jours, insistez dans la répétition.
  • Allumez toujours une bougie pendant votre prière car elle aide aussi à la  création de l´ambiance de méditation nécessaire pour la prière.
  • Priez toujours un Notre Père après votre prière.
  • Si vous voulez que St Antoine vous aide à trouver un grand amour disparu, on dit qu´il faut prier tous les jours et mettre une image du saint dans un verre d´eau avec la tête à l´envers.
  • Si vous voulez  qu´un amour perdu vous retrouve, faites la prière de Sainte Antoine pour retrouver les objets perdus, puis allumez une bougie et une prière à l´ange gardien de la personne aimée.

Prière puissante pour les malades du cancer

Voici une prière simple à lui adresser, afin qu’il puisse intercéder pour vous ou pour un proche malade du cancer.

Ô grand Saint Pérégrin, toi qu’on a appelé « Le Merveilleux », « le Pourvoyeur de miracles » pour les nombreux miracles que tu as obtenus pour tous ceux qui ont recours à toi

Toi qui fus atteint durant de nombreuses années de ce mal qui détruit l’être, et qui eu recours à la source de toutes grâces lorsque l’Homme ne pouvait plus rien

Toi qui eus la grâce de voir Jésus descendre de sa croix pour te guérir, intercède pour nous auprès de Dieu et de Notre-Dame en faveur des malades que nous te recommandons (Nommer ici les personnes)

Qu’ainsi soutenus par ta puissante intercession, nous chantions à Dieu notre gratitude, maintenant et toujours, pour sa grande bonté et sa miséricorde.

Amen.

Généalogie des rois Sakalava du Nord de Madagascar

Généalogie des rois Sakalava du Nord de Madagascar

Les princes sakalava régnants appartenant à la dynastie

des Zafimbolamena Bemihisafra

Andriandhifotsy (1600-1680), Andriamaneniarivo.

Andriamandisoarivo, Tsimnatatona, Mizana (1680-1712).

Andriamboeniarivo, Andriantonkafo (1712-1722).

Andramahatindriarivo (1722-1742).

Andrianahevenarivo (1733?).

Ndramanihtnarivo (1742-1749).

Ndramarofaly (1749-1770 ou 1780).

Ravahiny (1780-1808), Andriavahiny.

Tsimaloma (1808-1822).

Andriantsoly, Andriamanavakarivo (1822-1836), inhumé à Mayotte.

  • Nosy-Be et Nosy-Komba deviennent protectorat français (05 mars 1841).

Oantitsy (1832-1836), soeur du précédent.

Tsiomeko (1836-1843), fille de la précédente. Se réfugie à Nosy-Be en 1837. Fin juin 1843 elle mourut en couches. Elle fut inhumée à Mahabo, Nosy-Be dans la plaine de Voririky. Le Commandant Morel accorda à sa dépouille les honneurs d’une garde de 6 Yoloff; par contre, il interdit le meurtre rituel d’esclaves pour arroser la fosse et la tombe de sang humain. Andriamamalikiarivo (fitahiana), inhumée à Ambalarafia avec sajv mainty: Andriamitetiarivo. Elle a laissé avec Doromany de Beramanja (Boba Ankara, son Premier Ministre), un jeune fils, Rano (Andriamanintrana) qui a engendré à son tour Ndriananetry qui enfante Tondroka, Ndramamahagna, gouverneur d’Analalava, père de Soazara et de Ndrantahira ou Ambilahikely (Analalava).

A sa mort, Rano, son Fils qui lui succéda était encore jeune. Alors, les Sakalava se trouvaient livrés à la discrétion de chefs turbulents et ambitieux, notamment de Sambahy. Bientôt des bandes de pillards, dont certaines venues de l’extérieur, s’étaient formées. Elles s’attaquaient aux postes des traitants et trouvaient refuge en forêt.

  • La proclamation de l’émancipation des esclaves par le Commandant particulier Lamy, en exécution des ordres du Gouvernement provisoire de la République (Française).

Safy Mozongo (1869-1879) Andriamandrambiarivo, cousine de Tsiomeko, réside à Kisomany, morte en 1880 et inhumée à Nosy-Komba.

Binao (1879-1921) (1895), fille de la précédente, née en 1864 (1880-1923).

  • Madagascar devient colonie française.

Andriamboniarivo et dans la même tombe Simama: Ndramanarakarivo.

Amada (1921-1968)

  • 30 mars 1957: élection pirogue et boeuf (réintégration).

Andriamamatatrarivo (1923-1968), frère de la précédente, née en 1864 à Kisomany.

  • Madagascar entre dans un régime républicain et devient indépendant:

(14/10/58 – 26/06/60)

Fatoma (1970) Andriamanaitriarivo (sa fille Kavy: Andrianahirinarivo)

Amady Andriantsoly (1970-1993), Amada II, destitué par son peuple

Soulaimana Andriantsoly (1993-1994…)

 

Généalogie des rois Zafinimena Bemavazava

Andriamahatindriarivo (1722-1742).

Tombola.

Andrianiavotsiarivo.

Maka, Andriantomponiiarivo ou Andrianisiniairivo (1830?).

Tsimandroho (Vohémar, Ambilobe, Tafondro) (1846-1851). • 1841: Passot + R.P. Dalmond.

Tsiresy II.

Monja.

Tsiaraso.

  1. Boanamaka (1830?).
  2. Tsimandroho (1816-1851).
  3. Tsiresy (1851-1885).
  4. Tsaraso 1er (1885-1895) / Imonja, doany Ankatafa.
  5. Tsiaraso II (1895-1955) / Tsiarasy (1880-1919), N.P. Andriamandilatrarivo.
  6. Tsiaraso III (1955-1993) / Tsiresy 11(1919-1935 ?) N.P., Andriamanaranarivo.
  7. Tsiaraso IV (1993-…) / Rachid (1935-1940). Funérailles décrites par Cagnat.
  8. Hova: Fils du précédent.

Les Princes Bemazava sont inhumés à Nosy-Faly.

 

Zafinifotsy

 

Les Zafinifotsy émigrèrent vers le Nord par l’Androna. Un groupe descendant vers Mananara, se fixait à Maroantsetra. Le deuxième groupe sous la conduite de Kozobe se dirigeait vers le Nord, descendant la vallée du Sambirano et se fixait pour un temps dans la plaine du Sambirano.

Vers la fin du XVIIe siècle, Andrianiveniarivo, surnommé Andriantahora, petit-fils d’Andriamandisoarivo, purchassait les Zafinifotsy, conduits par Andriantsirotra, petit-fils de Kozobe. Il trouvait refuge chez les Antankarana. Ces derniers acceptaient Andriantsirotra, comme roi. Le prince Issa Tsimiaro III est le onzième roi (ou reine) de cette lignée.

Généalogie royale Antankarana: Zafimbolafotsy

Tingimaro (1540-1623), Roi de Konkomaro.

Kozobe (1609-1639) (+ Antanianaompy, Nosy-Komba).

Soanaomby: 1639: Reine sanguinaire et jalouse.

Andriamaitso (1639-1689) (+ Andokobe, Nosy-Be): Résidence à Ambohimalaza, l’actuel Tafondro.

Andriamanampela (1689-1692): assassiné à Ankazokogniny par Andriantahora ou Tsitavana, Andrianehevenarivo ? (1742-1752).

 

  1. Andriantsirofra (1692-1710), le roi fondateur de la monarchie.
  2. Lamboeny (1710-1790) • Mayeur à Madagascar en 1774.
  3. Tehimbola (1790-1802).
  4. Boanahajy (1802-1809).
  5. Tsialana 1er (1809-1822).
  6. Tsimiharo 1er (1822-1882).
  7. Tsialana II (1883-1921).
  8. Lamboeny II (1925-1938).
  9. Tsialana III (1938-1959).
  10. Tsimiaro II (1959-1982).
  11. Tsimiaro III (1982-2001…) Issa, actuel roi en fonction, siégeant à Ambilobe.

Fanjakana Zafinifotsy Rango Boeny paka aty Ankaraña

 

Boeny-Menabe

  1. Andriambolafotsy.
  2. Andnandahifotsy, Zanaka voalohan’Andriambolamena.
  3. Soavinarivo, Zanaka voalohan’ Adriandahifotsy, na Rahalahy voalohan’ Andriandahifotsy.
  4. Totognanarivo, Zanaka faharoan’ Andriandahifotsy.
  5. Lailoza na Bivoko, Zanaka voalohan’i Tolognarivo.
  6. Manjakavola, Zanaka fahatelon’Andriandahifotsy (baba) (Faralahy manjaka).
  7. Rasoamanana, Zanaka voalohan’i Manjakavola.

Zafinifotsy Avaratra

  1. Kozobe Maromañahy, Zanaka voalohan’i Rasoamanana.
  2. Soanaomby, Talagnolon’i Kozobe (Faran’ny magnangy manjaka).
  3. Andriamaitso, Zanaka faharoan’i Kozobe.
  4. Andriamañampela, Zanakafaharoan’Andriamaitso: tapa-doha tao Bejofo.

 

Zafinifotsy tonga Ankaraña

12/1. Andriantsirotra, Zanaka faharoan’Andriamampaingy ary zafin’i Soalandy izay

zanaka fahaefatr’i Kozobe.

13/2. Lamboeny Be, Zanaka voalohan’Andriantsirotra.

14/3. Tehimbola, Zanaka fahaefatr’i Lamboeny (i Lagnona tsy nety).

15/1. Boanahajy, Zanaka fahadimin’i Lamboeny.

16/5. Tsialana 1er; Zanaka fahatelon ‘i Sozo, Zanak’i Lamboeny Be.

17/6. Tsimiaro 1er: Zanaka fahaefatr’i Tsialana 1er

18/7. Tsialana II: Zanaka fahaefatr’i Tsimiaro.

19/8. Tsimanegniny: Zanaka fahasivin’i Tsimiaro.

20/9. Mohamad Tsilana: Zanaka fahatsiotan’i Tsialana II.

21/10. Ibrahim Mohamady: Voalohan’ny Zanak’i Mohamady Tsialana.

22/11. Issa Tsimanamboholahy: Tsimiaro III.

 

 

« Mythes, rites et transes à Madagascar », de Robert Jaovelo-Dzao, Karthala Editions, 1996, 392 p.

 

 

Les dix points essentiels des croyances Sakalava

Les dix points essentiels des croyances Sakalava

1.Les Sakalava conçoivent le Cosmos comme une unité qui englobe à la fois le monde visible et le monde invisible, le monde des Humains et le monde des Divinités. Le monde visible ne fait que reproduire sur différents plans les archétypes qui l’organisent. Sans être statique, cette réalité indivise de l’univers est pensée comme accomplie dans son essence.

2.Il est une Puissance supérieure, Source et Principe de toute Vie, Créatrice de tout ce qui existe, Maître de l’Univers, à l’origine de l’humanité. Elle constitue une entité corporative qui remplit le Cosmos dont elle est l’Organisatrice, le Support, et porte le nom générique de Zañahary.

3.Les Sakalava honorent les Ancêtres, Razaña, qui sont promus au rang de la Divinité. Ils sont également considérés comme source de Vie et traités comme intercesseurs des vivants auprès de Zañahary.

4.Les différents Esprits-tromba, les tiñy, Génies de l’Eau et du Feu, les Génies de l’Air et de la Terre, appartiennent à la formation des Puissances ouraniennes, telluriques et chtoniennes. Agonistes ou Antagonistes de la Puissance divine dans le monde et le cosmos, elles peuvent être, selon les cas, bénéfiques ou maléfiques.

5.Les setoany, satans, et les njary nintsy, mauvais esprits, les lolo raty, les lolo vokatra et les boribe, fantômes, revenants et esprits errants, ainsi que les tromba raty, quintessence de toutes les puissances du Mal, forment la catégorie maléfique des Esprits que manipulent constamment les ampamoriky sorciers, au détriment de la société.

6.Les Ministres sacrés et les Fonctionnaires du Culte, que sont le devin Ampisikidy et le médium Saha, l’astrologue Ampanara-bintana et le guérisseur Moasy, le roi Ampanjaka et l’orant Ampijoro, passent pour des Zañaharin-tany, dieux sur terre, et constituent des substituts de la Divinité qui vivent parmi les hommes et des médiateurs entre le Monde visible et le Monde invisible.

7.Les Sakalava pensent que les aody, médications sacrées, remèdes, charmes et objets prophylaxiques, sont nantis de vertus efficaces capables de protéger la Vie heñy ou fahiñana, dé préserver des malheurs et de guérir diverses maladies aretiñy, sans oublier qu’ils peuvent aussi provoquer la Mort fahafatesana.

Aody, médications sacrées, remèdes, charmes et objets prophylaxiques

8.Les Ray-aman-dreny, parents et personnes âgées, se présentent comme l’image du couple Soleil et Lune et passent pour la source naturelle et matérielle de la Vie. En édictant des normes, qui sont codifiées dans les traditions fomba et les interdits fady, ils garantissent la perpétuation de la vie sociale.

9.Le fihavanana, consanguinité, convivialité, solidarité et relations interpersonnelles, a pour objectif premier de toujours épanouir le heny, la Vie dans toutes ses dimensions, physique, psychologique et éthique au moyen du fañahy, conscience morale et instance suprême de tout l’agir.

10.Il existe une relation dialectique et permanente dans un mouvement cyclique entre le monde des humains et celui des ancêtres et de la Divinité, dont la dynamique et le passage symbolique s’opèrent par la célébration des Rites que sont les Joro et le Tromba, tandis que le passage ontologique se réalise au travers de la Naissance et de la Mort.

 

« Mythes, rites et transes à Madagascar », de Robert Jaovelo-Dzao, Karthala Editions, 1996, 392 p.